Manufacture

Manufacture 2017-07-20T15:18:07+00:00

Historique

1986

1988

1991

La création en mars 1986 d’un atelier de réparations et d’entretien de harpes, ventes d’accessoires (cordes, sièges…) situé dans le bâtiment des artisans du CIMA (Centre International de la Mécanique d’Art), rue de l’Industrie à Sainte-Croix, marque le début de la Manufacture de harpes David. Très vite un nouveau collaborateur est engagé  pour les services au domicile des clients, qui sont alors en majorité en Suisse.

Sur commande d’un client le premier instrument est alors réalisé. Il s’agit d’une petite harpe 40 cordes à simple mouvement de pédales réalisée sur la base d’un instrument ancien. Ce développement nécessite alors l’engagement en automne de cette même année d’un second collaborateur (technicien en mécanique). Le premier instrument de ce type est mis sur le marché en fin d’année 1986. Il s’adresse plutôt aux débutants de par sa taille et son prix. La partie lutherie est alors construite en Italie tandis que nous fabriquons la partie mécanique. D’abord données en sous-traitance, les pièces nécessaires à la mécanique sont petit à petit fabriquées à la manufacture au fur et à mesure de l’équipement en machines diverses.

L’atelier devient trop exigu et fin 1987  il déménage dans un local plus vaste situé Avenue de la Gare. C’est dans ces nouveaux locaux que l’atelier prend des dimensions plus importantes : achat de machines pour travailler le bois, équipement en machines assistées par ordinateur (c.n.c.) pour la fabrication des pièces pour la mécanique, augmentation du parc de machines mécaniques en général. L’atelier propose désormais une gamme d’instruments plus étendue pour arriver à couvrir quasiment tous les souhaits d’une clientèle qui « s’internationalise ». Les instruments sont exportés vers la France, l’Allemagne tout d’abord puis vers l’ensemble des pays européens où la harpe est jouée. Le carnet de commandes est régulièrement garni, 5 collaborateurs font alors partie de l’effectif. Une fois encore la surface devient trop petite et un nouveau déménagement s’opère fin 1991.

La nouvelle Manufacture David s’installe 22 rue des Rosiers et trouve ici sont adresse définitive. Les années 1992/1993 sont celles qui voient nos instruments exportés vers les Etats-Unis, le Japon, la Turquie… Divers points de services après-vente doivent alors être mis en place, notamment aux USA et au Japon, car la distance ne permet pas une intervention dans les meilleurs délais. Ces succursales deviennent également des points de revente de nos instruments.

La manufacture s’oriente alors dans la production d’instruments « haut de gamme » qui intéressent les solistes, les orchestres, les établissements d’enseignement (de la simple école de musique aux conservatoires nationaux les plus réputés) mais également les amateurs exigeants. Notre catalogue s’enrichit régulièrement et propose actuellement 8 modèles  « Tables larges »,  7 modèles de « Table droites » et 4 modèles  « Celtiques », ainsi que divers accessoires conçus spécifiquement pour nos harpes.

La force et la spécificité de notre équipe de spécialistes réside dans le fait que nous sommes à même de réaliser également toute demande particulière de la plus simple à la plus sophistiquée. Ainsi nous manufacturons de plus en plus d’instruments réalisés « sur mesure » : sculpture, dorure à la feuille d’or 24 carats, marqueterie, décoration de la table d’harmonie… Depuis la réalisation du schéma de départ jusqu’à la finalisation du décor le plus riche tout est entrepris en collaboration constante avec le futur propriétaire. Pour les travaux de dorure et de marqueterie, nous sommes attachés aux techniques traditionnelles. L’engagement dans nos ateliers d’un sculpteur sur bois et marqueteur nous permet de répondre à toutes les demandes particulières qui nous viennent de tous les pays et principalement d’Extrême-Orient.

Le souci de notre équipe actuelle est d’améliorer constamment les instruments tant sur le plan de la sonorité, de la qualité technique de la mécanique et de sa fiabilité, que sur la rigueur dans le choix des matériaux et des finitions. Dans ce but diverses expérimentations sont toujours en cours tant pour la partie mécanique que pour la partie lutherie.

Savoir-faire

Mécanique

Notre manufacture est implantée à Sainte-Croix, berceau suisse de la mécanique de précision pour l’horlogerie et les boîtes à musique. L’héritage de ce savoir-faire, associé aux nouvelles technologies (machines à commande numérique assistées par ordinateur) nous permet de garantir à nos mécanique une qualité et une précision optimales. Ainsi les 1600 pièces de mécanique qui composent nos harpes sont toutes façonnées dans la manufacture, à l’exception de quelques vis.

Bois de résonance

Nous cherchons sans cesse à améliorer la qualité sonore de nos harpes en prenant appui sur les expériences de nos ancêtres pour ce qui concerne la provenance des arbres, l’abattage à la période la plus propice et le débitage spécifique.

Le laboratoire de l’Institut Fédéral des Technologies réalise pour nous à l’Ecole Polytechnique de Zürich (EPFZ) des analyses très complètes d’échantillons d’épicéa pré-sélectionnés comme bois de résonance.  Chaque échantillon est analysé d’après les critères suivants : densité, module d’élasticité, vitesse de propagation du son, dendrochronologie. Les résultats de ces analyses permettent d’estimer le coefficient de résonance et de valider ou non cette présélection. Cette sélection scrupuleuse permet de ne garder que les véritables épicéas de résonance, qui sont ensuite sciés « sur quartier » et débités en planchettes.  Ces dernières sont entreposées ensuite pendant de nombreuses années dans différents hangars, à des altitudes et conditionnements variés. Le séchage s’effectue exclusivement à l’air (nous n’utilisons pas de séchage artificiel accéléré). Elles sont ensuite assemblées pour former les « tables de résonance » de nos instrument.

World Harp Congress

La Manufacture de harpes David est présente au World Harp Congress (W.H.C. – Congrès Mondial de la Harpe triennal) depuis celui de Vienne en Autriche (1987).

Au congrès de Prague en 1999, une nouvelle conception de table d’harmonie est présentée dont la sonorité obtenue est alors unanimement reconnue.  Elle nous a ouvert les portes des plus grands orchestres, universités et conservatoires de musique ainsi que l’intérêt des solistes les plus réputés.

Depuis nous réalisons un modèle spécifique de harpe pour chaque Congrès Mondial, comme la « Green » pour le congrès de Dublin (2005) ou la « Marbrée » pour celui de Vancouver (2011).

La « Green » – W.H.C. Dublin (2005)

La « Marbrée » – W.H.C. Vancouver (2011)

La Manufacture de harpes David sera présente au 13th World Harp Congress qui aura lieu du 7 au 13 juillet à Hong Kong.

Nous aurons le plaisir de vous présenter notre harpe spécialement réalisée pour ce congrès.